"Place de marché en ligne et E-commerce"

"Place de marché en ligne et E-commerce"

4 mars 2014

Comments:

0
 mars 4, 2014
 0

Mardi #4
Le « E » de Merchandising
Thèmes : e-commerce

EZAKO OFFICIAL BLOGEn ligne, une place de marché, ou “marketplace” est un site marchand sur lequel plusieurs marques, créateurs, boutiques ou personnes exposent et vendent leurs produits. La marketplace fait office de fond de commerce, c’est à dire qu’elle s’occupe de l’acquisition, de la conversion et des transactions financières, alors que le “vendeur” s’occupe de la gestion de son stock et de la livraison. On appelle ce genre de circuit logistique le “drop-shipping”.

Les marketplaces que vous connaissez sûrement : alittleMarket, Amazon, eBay, Etsy …

Les marketplaces prennent généralement un pourcentage du prix de vente de chaque produit mis en avant sur leur plateforme – entre 5% et 20%.

Plusieurs formules existent :

Les marketplaces C-to-C se basent sur la création d’une communauté d’acheteurs qui peuvent également être vendeurs, et vice et versa.

Les marketplaces B-to-B-to-C offrent la possibilité aux petites entreprises de vendre leurs produits sur une plateforme commune.

Marketplace & E-commerce ou Marketplace vs. E-commerce

Elles ne les remplacent pas mais elles complètent l’offre. Elles sont une alternative à un site mono-marque ou d’affiliation. En fait, et de plus en plus, les marketplaces sont concurrents directs des sites de E-commerce basiques. Même si la cible n’est pas forcément la même, (par exemple une personne qui cherche une robe haute couture ne se contentera pas d’une robe seconde main en marketplace C-to-C), les modèles communautaires intéressent.

Une particularité des marketplaces : l’inventaire change en permanence, le même produit ne réapparaîtra peut être pas deux fois.

Pourquoi le client s’intéresse à une marketplace

Un plus grand choix de produits, plus de marques, plus de formes, de coupes, de tailles … Quand il ne sait pas exactement ce qu’il veut, et qu’il n’est fidèle à aucune marque en particulier, c’est un paradis. En plus, certaines marketplace sont des sites de “revente” (cf. eBay), et les prix descendent vite.

Toutes les parties en sortent gagnantes

Pour la marketplace : 0 stock, 0 logistique

Pour le vendeur : un focus à 100% sur le produit

Pour le client : une facilité de comparaison entre produits simplifiée au maximum

Même si le vendeur n’y trouve pas sa place à tous les coups

Vous l’aurez compris, une marketplace mets en compétition directe les produits qu’elle présente, sans mise en avant particulière et gratuite pour l’un ou pour l’autre. Il est donc difficile de faire subsister une image de marque sur ce genre de plateforme.

 

Et le client non plus …

Certains clients vont préférer aller sur un site marqué, car ils ont confiance en la marque et en l’exactitude des prix sur son site personnel. Certains ne vont pas accorder leur confiance au object déjà utilisé ou aux descriptions par exemple.

En bref

Pour la marketplace : Contrôler chaque produit pour gagner la confiance des visiteurs demande beaucoup de travail

Pour le vendeur : le produit doit être vendeur

Pour le client : la confiance, qu’on parle de qualité ou de service, est difficile à transformer en fidélité

Bientôt sur le web : l’échange communautaire

Peu à peu, l’échange de maison se démocratise. Airbnb connaît une croissance hors-norme. Si on applique cette même logique à la vente en ligne, et qu’on considère qu’il est plus simple de faire confiance à une personne qu’à une marque, l’évolution de la part de marché des Markeplaces est facilement justifiable. Et si le principe d’échange pouvait être inséré dans ce concept  …


À mardi prochain !

Un concept vous inspire et vous aimez notre style ?  Proposez le à commerce@ezako.com ou contactez-nous directement via facebook ou twitter @BigDataEzako #ConceptDuMardi !

Comments are closed.